facebook pixel

Le contenu créé par l’IA va dominer le SEO

par Alexe Martel
Temps de lecture : 7 minutes

Je vais être honnête avec toi, je n’écris pas cet article toute seule.

Il y a quelques mois, je me suis laissée séduire par l’idée d’écrire avec l’intelligence artificielle. Cet article est donc co-signé par moi et Jasper (lien full affilié), mon logiciel préféré pour écrire avec l’IA, basé sur GPT-3.

Je ne suis pas la seule à profiter de la facilité de l’IA : les générateurs de contenu (comme Jasper) sont de plus en plus nombreux… et les spécialistes de la rédaction ont de moins en moins peur de les utiliser. Je suis convaincue que bientôt, le contenu généré par l’intelligence artificielle va être omniprésent. 👀

Aujourd’hui, je veux t’expliquer pourquoi le contenu généré par l’intelligence artificielle va bientôt dominer les premiers résultats de recherche sur Google. Et pourquoi, au fond, ce n’est pas si grave que ça. 😇

La majorité du contenu SEO « humain » est facile à imiter

Ah! Les humains. On aime ça croire que notre créativité est une chose magique et merveilleuse qui ne pourra jamais être répliquée par un ordinateur.

Voici 2 paragraphes sur le même sujet. Essaye de deviner lequel a été écrit par un humain, et lequel je viens de générer avec Jasper :

Tu penses que tu ne peux pas promener ton chat en laisse ? Tu serais surpris de voir à quel point c’est facile avec les bons outils et les bons conseils. Dans ce post, nous allons te montrer comment te lancer et assurer la sécurité de ton minou pendant ses promenades.

Qui n’a pas un jour rêvé d’emmener son chat avec soi en promenade ? Si votre petit félin vit dans un appartement, sans possibilité d’aller gambader à sa guise à l’extérieur, il peut être judicieux de lui apprendre à sortir en laisse afin de lui faire prendre un peu l’air. Seulement, on vous prévient, cet apprentissage peut être (très) long et difficile…

La réponse? Le premier a été rédigé par l’IA. Le deuxième est tiré de cet article de blogue signé Clara Zerbib, que j’ai trouvé dans les premiers résultats de recherche pour « comment promener son chat en laisse ».

Tu veux une preuve? Tadam!

Une capture d'écran du logiciel Jasper où on peut lire « Tu penses que tu ne peux pas promener ton chat en laisse ? Tu serais surpris de voir à quel point c'est facile avec les bons outils et les bons conseils. Dans ce post, nous allons te montrer comment te lancer et assurer la sécurité de ton minou pendant ses promenades. Bonne promenade! »

En plus, je n’ai pratiquement pas donné d’infos à l’IA pour générer mon p’tit paragraphe. Voici ce que j’ai entré dans le logiciel :

Une capture d'écran du logiciel Jasper avec quelques mots clefs sur les chats.

Peut-être que tu le savais déjà parce que tu as écouté mon épisode de podcast avec Annie Picard, mais GPT-3 est hyper doué pour écrire des contenus courts et créatifs. Quand on lui demande d’écrire un petit paragraphe, c’est pratiquement impossible de faire la différence entre ce qu’il produit et ce qu’un humain écrirait.

Là où il a plus de difficulté, c’est quand on lui demande de rédiger un contenu long et argumenté (comme je suis en train de le faire en ce moment avec cet article). GPT-3 a du mal à rester cohérent sur plusieurs paragraphes.

Son autre grosse faiblesse? Il n’est pas capable de vérifier si ce qu’il affirme est vrai ou pas. (De toute façon, il est pas full à jour : il a lu 10% de l’internet en 2019, alors à ses yeux, la pandémie n’a même pas eu lieu.)

Pis là tu te dis peut-être « Mwahaha! Je le savais que les humains ne pourraient pas être remplacés aussi facilement! »… mais tu as (un peu) tort, pour 2 raisons :

1) C’est simple de contourner les faiblesses de l’IA quand un humain est derrière.

Pour cet article par exemple, je travaille en boss mode dans Jasper. C’est une interface très similaire à n’importe quel logiciel de traitement texte, qui ressemble à ceci :

Plutôt que de demander à l’IA d’écrire mon article à ma place en entier, je fais appelle à elle au moment précis où j’en ai besoin, et je lui donne des instructions spécifiques… paragraphe par paragraphe.

Il y a tellement d’articles SEO du style « 3 étapes pour » ou « Comment faire X » ; c’est le genre de contenu que l’IA peut rédiger sans difficulté. Et ça a l’air tout aussi vrai que du contenu humain!

Reprenons mon exemple de tantôt, avec « comment promener mon chat en laisse ». Admettons que je suis paresseuse et que je veux sortir sur Google avec ce mot-clef longue traîne.

Je vais commencer par demander à Jasper de créer un plan pour cet article de blogue. Voici ce que je lui ai demandé :

Et voici mot pour mot ce qu’il a généré pour moi :

1. Commence par mettre ton chat à l’aise lorsqu’il est manipulé

2. Introduis lentement la laisse, et récompense ton chat pour tout comportement positif

3. Entraîne-toi dans un endroit sûr et fermé jusqu’à ce que ton chat soit confiant en marchant en laisse

4. Augmente progressivement la distance à parcourir avec ton chat, et prépare-toi à t’arrêter s’il a peur ou commence à tirer sur la laisse

5. Sois patiente – cela peut prendre un certain temps avant que ton chat s’habitue à marcher en laisse, mais il finira par adorer !

(En fait, c’est faux, parce que c’est encore mieux que ça : il m’a généré 3 plans différents en 5 secondes, et j’ai choisi mon préféré.)

Maintenant, regarde de quoi a l’air le sommaire de l’article que j’ai mentionné toute à l’heure, celui Clara Zerbib :

1. Achetez un harnais

2. Habituez-le au harnais

3. Choisissez une laisse

4. Ne le forcez pas à sortir

5. Sortez-le dans un environnement calme

6. Ne tirez pas sur la laisse

7. Augmentez progressivement le temps de promenade

Penses-tu réellement que tu saurais que le plan du premier article a été écrit par l’intelligence artificielle?

Après avoir généré mon plan, tout ce que j’aurais à faire, c’est demander à Jasper de développer chaque point un à un, en ajoutant un peu de contexte lorsque nécessaire.

Par exemple, je viens de lui demander de développer le point 6 de l’article de Clara Zarbib « Ne tirez pas sur la laisse ». Voici ce que j’ai demandé :

Et voici ce que l’IA m’a proposé :

Lorsque tu promènes ton chat en laisse, il est important de ne pas tirer sur la laisse s’il a peur ou est surpris. Cela peut le mettre mal à l’aise et pourrait même le blesser. Essaie plutôt de garder la laisse lâche et de le laisser ouvrir la voie. S’il a peur, tu peux essayer de le calmer en lui parlant d’une voix douce et apaisante. C’est aussi une bonne idée d’avoir quelques friandises à portée de main pour pouvoir le récompenser s’il reste calme. Avec un peu de patience et de pratique, tu pourras aider ton chat à apprécier les promenades en laisse.

Voici, pour comparer, ce que dit Clara Zerbib dans son article :

Si vous rencontrez un élément extérieur source de panique pour votre chat (un chien par exemple), surtout ne tirez pas sur la laisse pour le ramener à vos côtés. En effet, cela ne fera que le terroriser davantage. Prenez-le dans vos bras et caressez-le tout en lui parlant doucement.

Impressionnant, pas vrai? Google aimerait bien ça, pouvoir repérer le contenu généré par l’IA, mais ce sera difficile. Pour arriver à un résultat satisfaisant, il suffit qu’un humain guide GPT-3 étape par étape ou paragraphe par paragraphe.

2) Les humains font des erreurs factuelles, eux aussi (et Google s’en fiche!)

Penses-tu vraiment que tous les articles qui sortent dans les premiers résultats sur Google citent leurs sources? 🥲

Oui, c’est vrai, l’intelligence artificielle peut inventer toutes sortes de choses qui ont l’air vraies… mais les humains aussi!

Perso, je ne compte pas le nombre de fois où j’ai croisé des « bonnes pratiques » complètement dépassées dans des articles bien référencés sur le marketing ou le copywriting.

En fait, ce que je veux que tu constates, c’est que le contenu bien référencé n’est pas nécessairement du « bon » contenu, et ce, même s’il a été rédigé par un humain en chair et en os! Le web est plein de contenu SEO de piètre qualité, avec peu ou pas de sources, rédigé par des gens semi crédibles. 😅

Concrètement, ça veut dire que le contenu généré par GPT-3 va forcément envahir les résultats de recherche dans les prochains mois, parce que Google n’arrivera pas à le différencier du contenu humain « ordinaire ».

(C’est encore plus vrai pour les mots-clefs où il y a peu de compétition, et pour les sites web qui ont une autorité de domaine raisonnable.)

Ça ne sert à rien de se voiler la face. Faut faire face à la musique des robots, héhé. 🤖

Comment faire pour se démarquer dans un océan de contenu rédigé par les robots?

Pour se démarquer, les marques vont devoir faire plus que des articles « comment faire » ; elles vont devoir créer du contenu plus profond, plus unique, plus croustillant.

Ça peut passer par :

1) Le fameux storytelling

Ben oui toi! GPT-3 est impressionnant, mais il a du mal à raconter des histoires. Les expériences vécues, les études de cas et les témoignages clients apportent une dimension humaine à nos contenus que l’IA peut difficilement nous enlever.

2) La recherche

L’IA répète ce qu’elle a appris, elle imite. Elle n’apprend pas, elle fait des statistiques. Nous, les humains, nous pouvons apprendre de nouvelles choses. De plus en plus, les marques vont financer de la recherche (comme je viens de le faire) et interviewer de véritables spécialistes pour épicer leur contenu avec de la sagesse toute fraîche.

3) Les contenus éditoriaux

Les leaders d’opinion, ceux qui osent se prononcer, juger, faire des prédictions, encenser ou condamner vont prendre de plus en plus de place dans les entreprises.

J’imagine un futur où le contenu qui se démarque est savoureux et croustillant, parce que plein de profondeur.

Et dans ce futur, je vais continuer à utiliser des outils comme Jasper, non pas pour qu’il me « remplace », mais parce que c’est le fun en maudit, un assistant jamais fatigué qui me sort des idées sur demande. 😇

4 Commentaires
  1. Anna

    Merci beaucoup pour tous ces détails ! Ça faisait un moment que j’étais intriguée par tout ce que tu disais de l’IA et de Jasper, sans oser essayer. Mais là, avec ta description de chaque étape, je comprends mieux comment ça marche, j’ai l’impression que c’est facile et que ça peut « rapporter gros » (je me fais probablement des illusions pour le « facile » mais ma curiosité est piqué et je suis prête à relever le défi 😁). Merci encore !

    Réponse
    • Alexe Martel

      Je te conseille fortement de suivre leur Bootcamp gratuit du début à la fin. Au début j’ai fait à ma tête et j’arrivais à rien par moi-même. Après le Bootcamp, mon utilisation de Jasper a complètement changé. Je sais comment lui demander les choses, et il me fournit de meilleurs résultats! 😀

      Réponse
  2. Lorry

    Je m’intéresse à intelligence artificielle depuis plusieurs années et ce logiciel me fascine totalement! Merci pour l’article!

    Réponse
  3. Nathalie

    Alors moi, ça me rappelle ce sachet de bouffe déshydratée que j’avais pris pour ma randonnée la semaine dernière. Ok, quand on ajoute de l’eau, ça se mange… Ok, c’est pratique, équilibré et pas trop dégueulasse. Mais il manque quelque chose et pas uniquement du sel. Quand je lis les exemples de contenu Jaspérien, ça me fait comme un truc tout lisse qui me passe sous les yeux. Pas de saveur, pas d’odeur (même pas celle de bullshit). Pas de douleur non plus. Pas de débat. Pas d’émotion. Pas d’avis sur la question ou si peu. Juste de l’information factuelle, froide et décharnée. Ça manque d’humain derrière les mots et ça manque de chaleur entre les lignes. Mais en tous cas merci pour ton avis éclairé et éclairant sur le sujet.

    Réponse
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.