Personne ne veut lire ton maudit ebook (2/5)

P

Partie 2 : Le détecteur de bullshit

ATTENTION

Si tu n’as pas lu la première partie de cet article, je t’invite à le faire. Pour bien saisir l’impact du détecteur de bullshit sur le marketing, tu dois d’abord savoir qui sont les egopreneurs.

Partie 1 : Le marketing égocentrique

Tu me permets une parenthèse? 

Si tu es comme moi, tu regardes parfois des séries en rafale sur Netflix. 

Et si tu es vraiment comme moi, tu es une personne observatrice. 

Dans ce cas, tu as peut-être remarqué un phénomène intéressant : tu arrives à prédire de plus en plus facilement ce qui va se produire dans tes séries préférées.

C’est normal. À force d’être exposé aux mêmes personnages et aux mêmes genres de situations, tu vois arriver les twists d’avance. 

Résultat? Les scénaristes ont de plus en plus de mal à te surprendre. 

Pour éviter que tu t’ennuie, ils vont parfois trop loin.

Ils proposent quelque chose qui est juste too much, un revirement de situation tellement bizarre ou farfelu… que tu décroches. 

Lorsqu’une série atteint ce point de non-retour, nos amis les Américains disent qu’elle a « sauté le requin » (jumped the shark).  

Tu veux des exemples? 

  • Transformer un personnage jusqu’ici doté d’un bon code moral en tueuse génocidaire dépourvue du moindre discernement, le tout en une poignée d’épisodes (yup, je parle de la dernière saison de Game of Thrones).
  • Faire sauter littéralement un personnage par-dessus un requin, en jet-skis (c’est ce moment dans la série Happy Days qui a donné naissance à l’expression).
  • Je n’ai jamais regardé Fugueuse, la populaire série québécoise, mais on me signale que la saison 2 est aussi un bon cas de saut de requin. 

Anyway. Pourquoi je te parle de ça? 

C’est simple. C’est parce que…

Ton marketing aussi peut sauter le requin. 

Tes clients — et les miens, d’ailleurs — font du binge watching de marketing tous les jours, tout le temps. 

Jour après jour après jour, ils sont confrontés aux mêmes stratégies… et ils sont intelligents:

  • Ils ont compris qu’après avoir laissé leur courriel pour obtenir un cadeau gratuit, ils vont être sollicités pour autre chose. 
  • Ils ont compris qu’on allait leur vendre quelque chose à la fin du webinaire.
  • Ils ont compris que les mots « pour une durée limitée » sont bien souvent de la pure bullshit. 

Ils ne sont pas dupes. Ils savent exactement ce qui va se passer dans le prochain épisode… ou dans le prochain courriel.

Alors ils résistent : 

  • Ils utilisent de faux courriels grâce à des outils comme Mailinator
  • Si le webinaire n’est pas pertinent, avec des conseils concrets, ils quittent en masse bien avant le pitch de vente. 
  • Et souvent, leur détecteur de bullshit s’active, alors ils ferment la page avant même d’avoir vu ce qui est offert, sans regarder en arrière.

C’est quoi, un détecteur de bullshit

Tu as certainement déjà vécu au moins une de ces situations :

  • Tu reçois du courrier, et tu mets tout ce qui ressemble à une promotion directement au recyclage. 
  • Tu entres dans une boutique de vêtements, et tu remarques qu’une conseillère s’avance vers toi. Tu te déplaces pour tenter de l’éviter physiquement, ou tu lui mentionne tout de suite : « Je ne fais que regarder. »
  • Tu assistes à un webinaire gratuit, et tu quittes au moment du pitch de vente. 

Ces réactions ne sont pas anodines. 

Ce sont des manifestations d’un mécanisme de défense naturel : la résistance à la vente et à la persuasion. 

Pourquoi on réagit comme ça? Parce que la vente et la persuasion, c’est cognitivement épuisant. 

Prends 2 minutes pour y réfléchir. 

Tu te lèves le matin, tu ouvres des courriels… y a des pubs. Tu ouvres le journal ou la tablette pour lire les nouvelles… y a des pubs. Tu vas faire un tour sur Facebook, Instagram ou LinkedIn… y a des pubs. Tu marches dans la rue ou tu roules en voiture? Yup. Là aussi, des pubs.

Même ta cousine essaie de te vendre ses leggings, ses shakes ou ses produits de beauté dans les partys de famille.

Si tu prenais le temps d’analyser toutes les offres, toutes les publicités et toutes les tentatives de persuasion que tu croises dans une journée, tu ne ferais que ça. 

Ton cerveau, il veut te protéger, alors il filtre. 

Et pour y arriver, il fait appel au détecteur de bullshit.

C’est un outil merveilleux qui te permet d’éviter de te faire avoir par les vendeurs malhonnêtes. Il s’active dès que tu sens qu’une offre est exagérée, mensongère ou juste trop

Le détecteur de bullshit, c’est le cauchemar des egopreneurs devenu réalité.

Pourquoi? Parce qu’il est de plus en plus sensible. Du coup, des stratégies qui fonctionnaient bien il n’y a pas si longtemps commencent à donner des résultats de plus en plus décevants.

En ce moment, on assiste à un changement de paradigme majeur dans le monde du marketing numérique. 

Lentement mais sûrement, les chiffres dégringolent.

La « recette » qui fonctionnait bien avant… 

PUBLICITÉ ➡ AIMANT À CLIENTS ➡ COURRIELS ➡ PAGE DE VENTE ➡ $$$

… ne garantit plus les mêmes résultats alléchants.

Qu’est-ce qui attend les egopreneurs dans les prochains mois et les prochaines années?
Un indice : c’est pas joli.

Partie 3: La chute de l’egopreneur

6 commentaires

  • Article super bien écrit, encore une fois. J’aime beaucoup tes parallèles avec la prédictibilité (oui, ce mot existe mais c’est dur à écrire sans mettre trop de i) des rebondissements de séries Netflix, ou encore la vraie vie avec les pubs qu’on a partout ou la cousine qui nous spam avec ses leggings jusque dans les party de famille.

    Il y a du suspense, j’ai hâte de lire la suite !

  • J’adore la comparaison avec les séries télévisées, parce que c’est tellement vrai (la référence à la dernière saison de Game of Thrones, tout particulièrement, m’a bien fait rire…). Merci pour ces articles! Je travaille également en marketing Web, sans être entrepreneure, mais ces valeurs me rejoignent beaucoup.