Personne ne veut lire ton maudit ebook (5/5)

P

Partie 5 : La puissance de la résonance

Attention

Si tu n’as pas lu les 4 premières parties de ce texte, tu ne pourras pas apprécier la résonance à sa juste valeur.

Partie 1 : Le marketing égocentrique

Partie 2 : Le détecteur de bullshit

Partie 3 : La chute de l’egopreneur

Partie 4 : L’ascension silence de l’exopreneur

Nous y sommes.

Dans cette cinquième et ultime partie du texte, je vais te présenter l’arme secrète des exopreneurs : la résonance.

Si tu as lu jusqu’ici, cette rencontre ne sera pas surprenante pour toi. Tu as déjà fait l’expérience de la résonance par le passé. Mon souhait, c’est que tu aies l’impression de serrer un vieil ami dans tes bras. ♥️

Mais avant de te parler de résonance, je dois faire mon mea culpa.

Mes excuses les plus sincères à tous les bons ebooks.

J’ai titré mon texte « Personne ne veut lire ton maudit ebook » parce que pour moi, c’est le ebook qui incarne le mieux le marketing toxique des egopreneurs.

Tout le monde s’est déjà senti trahi après avoir échangé son courriel contre un ebook décevant. C’est l’aimant à clients par excellence, et j’ai souhaité en faire une image, une métaphore de tout ce qui me dégoûte dans les façons de faire des egopreneurs et de leurs gourous.

Mais les stratégies marketing, qu’il s’agissent d’un ebook, d’un tunnel de ventes ou même d’un webinaire sont rarement bonnes ou mauvaises.

Ce n’est pas la stratégie qui est toxique, c’est l’intention de l’egopreneur.

Dans les mains de l’exopreneur, toutes les stratégies ou presque ont un potentiel de résonance élevé.

Qu’est-ce que c’est, la résonance?

C’est ici que je te révèle mon côté nerd.

La résonance, c’est d’abord et avant tout un concept issu de la physique :

Résonance (Physique) : Augmentation de l’amplitude d’un système physique en vibration lorsque la période de la vibration excitatrice se rapproche de la période propre au système.

Définition du mot « résonance » dans le domaine de la physique selon le dictionnaire Antidote.

J’ai essayé de lire cette définition en confèrence, et disons que ça lève moyen. 😅

Essayons de vulgariser tout ça, veux-tu? On va faire ça simple.

Tous les « systèmes physiques » (les objets) vibrent à une certaine amplitude. 

On dit qu’il y a résonance lorsqu’un système physique réagit à un stimulus externe qui vibre à une amplitude identique ou similaire à la sienne. 

Dit comme ça, je me doute que ça t’impressionne pas trop. Mais vois-le de cette façon: la résonance permet de faire bouger quelque chose sans y toucher.

Comme un Jedi !!!

Bon, la référence à Star Wars est peut-être un petit peu exagérée. Mais si tu veux voir la résonance en action, je te conseille de visionner ce fascinant vidéo:

Avoue que c’est beau!

Les grains de sel bougent parce que les ondes sonores vibrent à une amplitude similaire à celle de la plaque sur laquelle ils sont déposés.

Plus la résonance est élevée, plus les motifs sont sophistiqués.

Et tu sais quoi?

C’est pareil pour nous, les humains.

Voici comment le dictionnaire Antidote définit la résonance :

Résonance : Caractère de ce qui se répercute dans l’esprit, dans le cœur de quelqu’un.

  • Tu sais, cette sensation quand tu rencontres quelqu’un pour la première fois et que ça clique? Résonance.
  • Lorsque tu lis un textes et que tu te dis « woah, on dirait que ça a été écrit pour moi » ou encore « c’est fou, c’est exactement ce que je cherchais »? Résonance.
  • Quand tu ouvres tes courriels le matin et que tu n’en lis aucun… Sauf celui de Julie, parce que tu l’adores, Julie? Résonance.

La résonance te permet de faire bouger ton client sans le pousser.

Et plus la résonance est élevée, plus ton client et toi êtes sur la même longueur d’ondes, plus la vente est naturelle, et plus travailler ensemble sera gratifiant.

Ça a l’air simple, dit comme ça, mais tu te demandes sûrement…

Comment faire pour résonner?

Tu dois commencer à t’en douter, je ne suis pas fan des systèmes, des recettes et des méthodes toutes faites. 😉

On m’a souvent recommandé de présenter mon approche de la persuasion comme « ma méthode ».

Ce serait plus facile à vendre aux egopreneurs ; ils ont soif d’une réponse simple, d’un guide étape par étape, des 3 erreurs, des 9 secrets, etc. Mais je me sentirais mal avec ça, parce que je sais qu’elle n’existe pas, la solution simple et unique qui fonctionne pour tout le monde.

Quand même, je me permets parfois de dire que j’enseigne une formule magique… parce que je trouve qu’elle l’est, magique. Je la vois opérer sur moi et mes clients chaque jour. ✨

La vérité, c’est que j’enseigne quelque chose que les egopreneurs savent déjà. Une manière d’être et de faire qui se cache déjà au fond de leur coeur, mais qu’ils ont délaissée ou oubliée en chemin.

La voici, ma formule magique :

Empathie + Authenticité = Résonance

Tout ce que j’enseigne, tout ce que je transmets, que ce soit dans une entrevue de podcast, en conférence ou dans mes formations en ligne repose sur ces 3 éléments.

Je me suis aperçue, avec le temps, que ces enseignements sont difficiles pour les egopreneurs, alors que les exopreneurs en retirent énormément de bénéfices.

Pourquoi? C’est parce que…

Les exopreneurs se forment différemment.

Contrairement aux egopreneurs, les exopreneurs ne sont pas perpétuellement à la recherche du système, de la méthode ou de la solution facile qui va les sauver.

Quand ils se forment, quand ils apprennent quelque chose de nouveau, les exopreneurs ne cherchent pas une recette toute faite, parce qu’ils ont compris qu’elle n’existe pas.

Ils développent des compétences profondes qu’ils vont ensuite utiliser dans différentes sphères de leur business, toujours en harmonie avec leur désir (je dirais même leur besoin) de résonner.

C’est quoi, une compétence profonde?

C’est une habileté souvent multi-disciplinaire, beaucoup plus difficile à intégrer qu’une formation style « fais ceci et deviens riche », mais infiniment plus payante à long terme.

Par exemple :

  • La planification stratégique
  • La prise de parole en public
  • Le design
  • L’organisation du temps
  • Ou bien sûr, la rédaction persuasive

Pour passer à travers ma formation, ramasser toutes les graines de savoir qui s’y trouvent et faire fleurir ta business avec des textes persuasifs, il faut que tu aies, en toi, cette vision d’exopreneur de la formation.

Que tu privilégies les apprentissages profonds, qui vont avoir un impact sur toi et ta business à long terme. Pas les solutions faciles soit-disant miraculeuses qui sèment la déception sur leur passage.

Mais surtout, surtout…

Il faut que tu sois prêt à vendre différemment.

Les exopreneurs sont à l’écoute.

À chaque étape du processus marketing, ils se questionnent : Est-ce que ça va résonner avec mon client idéal? Sinon, qu’est-ce que je pourrais faire différemment?

Ces questionnements les poussent à innover, à trouver de nouvelles façons de faire, à connecter véritablement avec les gens, à s’intéresser à leurs clients potentiels de façon sincère.

Et c’est comme ça que, silencieusement, tranquillement, à échelle humaine, ils révolutionnent le marketing… et récoltent le succès qu’ils méritent.

D’egopreneur à exopreneur

Prends 2 minutes pour analyser ce tableau :

L’egopreneur est…L’exopreneur est…
Centré sur lui-même, sa business et son produit. Tourné vers sa communauté et ses clients.
Convaincu que la solution réside dans les outils et les tactiques marketing. Conscient que le coeur de sa business est ce qui compte vraiment.
Perpétuellement à la recherche de la recette, de la méthode ou du système qui va lui permettre de gagner sa vie en servant ses clients. Perpétuellement en train de développer des compétences profondes qu’il applique dans toutes les sphères de sa business. 
L’egopreneur croit qu’avec les bonnes tactiques, il pourra persuader ses clients potentiels de faire affaire avec lui. L’exopreneur sait que s’il crée suffisamment de résonance, son client idéal va se persuader lui-même. 

Il n’y a pas si longtemps, je rentrais dans toutes les cases de l’egopreneur.

En fait, je me souviens précisément du jour où le déclic s’est produit.

J’avais écrit une looongue page de vente pour un nouveau client, un millionnaire sympathique mais pushy. Tout le long, en écrivant mon texte, je m’étais sentie mal à l’aise. Je savais pertinemment que j’exagérais les bénéfices et que 99% des acheteurs n’obtiendraient pas de tels résultats. 😔

Quand j’ai présenté le texte au client, j’avais déjà honte de ce que j’avais écrit.

Mais quand le client m’a demandé d’ajouter « des filles et des voitures »… quelque chose s’est brisé dans mon coeur de copywriter.

« Est-ce que c’est vraiment ça, la persuasion? Est-ce que je vais passer ma vie à vendre des filles et des voitures à des gens assoiffés de $? »

Ce moment a été un point tournant pour moi.

Je suis devenue plus sélective vis-à-vis mes clients, et j’ai commencé à tester de nouvelles façons de faire…

  • J’ai persuadé une cliente d’annoncer dès le début de son webinaire qu’elle ferait un pitch à la fin : ce sont 20% de plus qui sont restés pour l’écouter.
  • J’ai convaincu une autre cliente de donner la réponse à son quiz sans demander le courriel : sa liste s’est garnie de gens véritablement engagés.
  • J’ai même réussi à convaincre un gros client de ne pas miser sur de la fausse urgence comme lors de ses précédents lancements : il a battu son record avec mes courriels.

Plus j’ajoutais de l’empathie et de l’authenticité dans mon marketing — et dans celui de mes clients —, plus les résultats devenaient intéressants.

L’article que tu lis présentement, c’est la distillation de toutes mes expérimentations.

Dans les 18 derniers mois, j’ai expérimenté un marketing plus transparent, plus empathique et plus authentique. Plus humain, quoi.

Et ça a fonctionné bien au-delà de mes attentes.

Alors, j’ai eu envie de créer l’anti aimant à clients par excellence. Une ressource riche en enseignements, complètement gratuite, qui ne nécessite aucun échange de courriel et qui, je le souhaite, résonne.

C’est quoi, cet anti aimant à clients? Tu es en train de le lire.

Mon désir, c’est que tu ressortes de cette lecture avec l’envie, toi aussi, de rejoindre les rangs des exopreneurs et de résonner.

Pour t’aider à y arriver, je t’ai préparé…

Les 5 commandements de la résonance

1. La résonance part de l’autre.

Pour résonner, tu dois faire preuve d’empathie. Tu dois te mettre à la place de ton client, l’écouter et faire tous les efforts nécessaires pour le comprendre.

2. Les humains résonnent avec des humains.

Pas avec des entreprises. Alors laisse tomber les messages corpo-plates et le langage ultra formel. Montre le visage humain de ton entreprise. Partage tes valeurs, tes coups de gueule, tes couleurs.

3. L’attention d’un humain n’est pas une commodité.

Tu ne peux pas forcer ou acheter l’attention des gens — pas si tu veux des résultats durables. L’attention que tes clients t’accordent est un bien précieux, un trésor que tu dois protéger férocement. Assure-toi que tu la mérites, même quand tu paies pour de la pub.

4. Les émotions, les désirs et les peurs des gens ne sont pas de simples données marketing.

Les émotions, les peurs et les désirs de tes clients sont réels. Tes clients méritent que tu les considères avec empathie, authenticité et humanité. Ne franchit pas la ligne entre la persuasion et la manipulation.

5. Il n’y a pas de résonance sans dissonance.

En marchant sur le chemin de l’authenticité, tu vas constater que tu ne peux pas plaire à tout le monde. Et c’est parfait comme ça.

Si tu résonnes avec ce texte, c’est parce que tu partages mes valeurs. Ceux qui ne les partagent pas (les egopreneurs purs et durs) sont repoussés par ce que j’écris. Je m’en réjouis parce que je ne voudrais surtout pas travailler avec eux.

« C’est tout? Tu n’as rien à me vendre? »

Ça dépend.

Est-ce que j’ai assez résonné avec toi? Est-ce que tu veux que je te vende quelque chose? Si oui, je peux le faire.

Sinon, ça ne fait rien. Prends ce qui te plaît, ce qui résonne avec toi dans mon article.

Et merci pour ton attention, elle est précieuse à mes yeux.

9 commentaires

  • Je viens de terminer de lire ton 5e texte et j’ai les yeux pleins d’eau.
    Quand tu parles de résonance et bien c’est ça je crois.
    J’ai eu le plaisir de travailler avec toi en 2017 et nous étions toutes les deux à nos débuts.
    Je me souviens de nos échanges justement sur ce sujet et de comment j’étais réticente au marketing de l’égopreuneur. Nous en avons discuté et on essayait de rester vrai et authentique même en utilisant les formules toutes faites.
    Je trouve ça tellement beau et bon de te lire. De ressentir que je ne suis pas seul a pensé qu’on ne doit pas jouer avec les gens pour leur vendre nos trucs.
    Tu me fais du bien et je suis heureuse d’avoir croisé ta route.
    J’ai dévoré tes 5 textes et je les conseils à tout le monde.
    Du marketing responsable, vrai, honnête et authentique.
    Voilà, j’aime ça.

  • Quel soulagement de lire ça ! Je suis une “jeune” entrepreneure de 50 ans, et j’ai démarré il y a un peu plus d’1 an. Je vis en France, à côté de Paris. Je suis assistante de direction, coordinatrice projets depuis 25 ans et je me suis lancée dans le content marketing, le web-marketing, le copy-writing, etc, etc… j’ai créé mon site web et me suis familiarisée avec le SEO, les méthodes de ventes, etc. Je me demandais si toutes les personnes que j’allais croiser sur mon chemin seraient aussi “manipulatrices”, comme si c’était la seule solution. Je te lis et je vois que non ! Hourra ! Cela commençait sérieusement à me fatiguer toutes ces minauderies pour mieux tromper les gens (dont je fais partie, inévitablement). Bel exemple que tu donnes ! Et vive les EXOPRENEURES ! 🙂

  • Ça me rappelle ma première expérience professionnelle dans la vente, quand j’étais vendeuse cosmétique. On nous mettait tellement la pression… il fallait sauter sur le premier client qui entrait dans la boutique. Il y avait une démarche à suivre à la lettre, leur proposer toujours plus de produits jusqu’à la caisse. Mon Dieu que ça me fatiguais. Quand j’osais marcher au feeling et naturellement avec les clients, ma directrice me faisait la gueule et j’avais l’impression d’être un E.T quand j’essayais de remettre ça en question…
    BREF, MERCI POUR TES MOTS <3

  • Enfin!!! De l’honnêteté et de l’humanité. Je me suis souvent dis que je serais plus ”ouverte” aux différentes offres qu’on me fait sur internet si seulement on avait la franchise de me dire au départ: ”Je suis là pour essayer de te vendre quelque chose. J’essaye de gagner ma vie comme ça. J’ai besoin de ton argent. Es-tu intéressée par (…) ? J’y ai mis du temps et du coeur. Je connais quand même mon affaire… Vois si ça peut t’être utile :)”

  • Je viens de terminer ton ebook et c’est super.
    De plus, je fais ta formation sur Ka-Ching et j’adore. Tu es vraiment superbe et te souhaite une bonne continuité…
    Sincèrement!

  • Merci pour ces articles qui *résonnent* en moi !
    Depuis l’année dernière, j’ai décidé de tordre le cou à toutes mes formations en marketing et adapter les “règles” pour devenir quelque chose de plus authentique, plus vrai, dans le partage et non pas uniquement dans la vente.
    Je suis romancière (et maintenant éditrice). Ce que je veux, c’est le partage et le zen, le reste, ça ne me parle pas. Mais quand on débute, quand on ne sait pas, on fait tout ce qu’on nous dit…